Pourquoi éco-concevoir votre prochain site web ?

Vous avez un projet de refonte de site web et vous souhaitez réduire au maximum son empreinte écologique ? Que ce soit par conviction profonde ou pour répondre à une demande de vos clients ou collaborateurs, nous vous encourageons dans ce type de démarches qui valorisent des pratiques numériques durables.

Certaines entreprises s’engagent dans des projets de site web éco-conçus poussés par la demande des consommateurs en attente d’une mobilisation des marques face aux enjeux du développement durable. En parallèle, on note que 3 salariés sur 4 demandent plus de Green IT à leur employeur.

Face à ces nouveaux enjeux, nous vous partageons quelques pistes de réflexion pour mener à bien votre projet d’éco-conception web tout en améliorant vos performances.

 

Quelle est l’empreinte environnementale du web ?

L’éco-conception de sites web doit devenir un nouvel automatisme pour réduire les impacts environnementaux des services numériques. En effet, on observe que le poids moyen d’une page web a été multiplié par 115 en 20 ans : il est passé de 14 ko en 1995 à 1600 Ko en 2015, pourtant les sites web ne se chargent pas 115 fois plus vite * ! 

D’après l’outil gratuit websitecarbon.com, le chargement d’une page web émet en moyenne 1,76 grammes de CO2. Pour un site avec 10 000 vues par mois c’est l’équivalent de 211 kg de CO2 émis par an !

En revanche, on note que les ¾ des impacts environnementaux du numérique mondial sont associés aux infrastructures web et à la fabrication des équipements( ordinateurs, téléphones, objets connectés) plutôt qu’à la navigation web et l’utilisation de logiciels. 

C’est pourquoi, l’un des leviers de réduction de l’empreinte écologique du web est de contribuer à réduire l’empreinte technique. C’est possible en créant des sites web adaptés à la navigation sur des anciens ordinateurs et smartphones.



Quels sont les grands principes de l’éco-conception web ?

 

Pour réduire efficacement l’empreinte carbone de votre site web, nous vous conseillons d’inclure cette démarche dans votre phase de conception, en amont du développement du site web. En effet, optimiser des lignes de codes pour des fonctionnalités inutilisées par les utilisateurs n’a pas d’intérêt. D’après Frédéric Bordage, 70% des fonctionnalités d’un site web ne sont pas utilisées par les internautes*.

 

Voici les grands principes de l’éco-conception web pour adopter une posture de sobriété numérique :

 

  • Simplicité : alignée avec la démarche qualitative de l’UX design, l’objectif est de simplifier au maximum l’interface utilisateur pour tout regrouper sur une seule interface homogène. 
  • Frugalité fonctionnelle : cette démarche quantitative consiste à limiter le nombre d’éléments à afficher, compresser au maximum les images, réduire les allers-retours avec le serveur. L'idée étant d’éviter la surqualité mais de répondre au minimum que l’utilisateur accepte. 
  • Pertinence : il est nécessaire de concevoir un site qui donne les bonnes réponses aux utilisateurs pour éviter qu’il recommence plusieurs fois les mêmes actions et que des octets soient téléchargés inutilement

Pour vérifier si votre site web actuel adopte certaines bonnes pratiques techniques de l’éco-conception web, nous vous invitons à indiquer l’URL de votre sur ecometer.org

 

Pourquoi éco-concevoir votre nouveau site web ?

 

  • Réduire l’empreinte environnementale de votre site web
  • Optimiser les performances et améliorer l’expérience utilisateur
  • Contribuer à lutter contre l’obsolescence programmée des ordinateurs et téléphones
  • Valoriser l’image de votre entreprise auprès de ses clients et de ses collaborateurs
  • Offrir un site avec une meilleure inclusion et accessibilité aux personnes en situation de handicap visuel ou auditif

Chez Digital Passengers, nous avons la chance de travailler avec des agences de développement web qui s’inscrivent dans cette approche vertueuse et savent concevoir des sites éco-conçus. Alors si vous aussi vous voulez avoir un impact durable, n’hésitez pas à nous consulter afin que nous vous donnions des conseils pour rédiger un cahier des charges intégrant les bonnes pratiques de l’écoconception de site web.

 

*Source : Ecoconception web : les 115 bonnes pratiques. Doper son site et réduire son empreinte écologique. 3ème édition. Frédéric Bordage. 2019



Digital Passengers