Pourquoi le mobile first est devenu le meilleur allié de la conversion en ligne ?

Si depuis 2 ans maintenant les usages de connexion à internet basculent clairement vers une utilisation de plus en plus mobile, les entreprises sous-estiment encore l’impact de ce changement de paradigme sur leur conversion et négligent trop souvent cet élément pourtant clé dans leur réflexion lors de la conception ou de la refonte de leur site internet, e-commerce mais aussi vitrine.

Pourquoi le mobile first est devenir le meilleur allié de la conversion en ligne ?

 

Google et le mobile first : un enjeu de référencement

En matière de marketing digital Google est souvent un créateur de normes : les changements de ses algorithmes imposent en effet aux entreprises, qui se les approprient plus ou moins rapidement, de s’adapter aux évolutions des usages web.

 

Le mobile first ne déroge pas à la règle puisque depuis près de 18 mois déjà le moteur de recherche intègre le critère d’adaptation au mobile dans ses critères d’évaluation des pages et sites pour l’affichage des résultats. Concrètement, un site qui n’est pas à minima responsive design, se verra pénalisé et déclassé faute de proposer un confort d’utilisation suffisant aux utilisateurs d’un connexion mobile.

 

Cette perte de positions éventuelles aura alors un impact certain sur l’audience du site et mécaniquement sur la conversion : moins de trafic, à taux de conversion constant c’est évidemment moins d’opportunités de générer des ventes ou de recruter des leads grâce à son site, et par conséquent ensuite des coûts d'acquisition qui augmentent.

 

Responsive design vs optimisé pour la conversion mobile

Si le responsive design est devenu une pré-requis pour un bon référencement, en matière de conversion, il est un élément nécessaire mais forcément suffisant. En effet, un site responsive design n’est pas synonyme d’optimisé pour la conversion mobile.

 

En effet, techniquement, le responsive design assure une navigation confortable et adaptée à un usage mobile, mais cela n’exonère pas d’étudier les parcours de conversion en ligne.

Concrètement il n’est pas rare de tomber sur des pages mobiles dont les éléments s’adaptent certes parfaitement à une connexion mobile, mais de devoir scroller de nombreux écrans avant de trouver un call-to-action d’engagement ou les informations vraiment importantes.

Inutile de dire que dans ces cas, la conversion risque de ne pas être au rendez-vous.

 

Idem pour les boutons et autres call-to action qui doivent être pensés pour fonctionner correctement sur mobile. Il n’est pas rare de trouver des boutons qui jouent à touche-touche or si sur un écran d’ordinateur, la souris permet de cliquer avec précision sur le bon bouton, cela n’est pas toujours le cas avec un écran tactile de téléphone mobile.

 

responsive-design

 

Penser mobile first pour optimiser la conversion en ligne

Avec des taux de conversion naturellement 2 à 3 fois moins élevés que sur ordinateur, et une bascule de plus en plus importante des connexions web vers le mobile, se contenter de concevoir des sites responsive design sans penser au parcours client en ligne, c’est prendre le risque de voir rapidement les conversions en ligne s’effondrer.

 

Pour éviter cette fuite de business potentielle, penser mobile first devient donc un rempart indispensable qui oblige à réfléchir en priorité en contexte de mobilité et à s’assurer, non seulement du confort d’utilisation du site sur mobile, mais aussi à la capacité du site à convertir efficacement.

 

Pour cela, faire intervenir des UX designers, qui sauront penser une ergonomie répondant aux objectifs marketing du site, mais aussi partir d’une analyse pointue des analytics et des parcours clients pour identifier les points de rupture semblent être le meilleur moyen d’éviter l’écueil d’un site certes responsive design techniquement, mais qui passe à côté de ses enjeux réels.

ban-new-11-commandements-conversion

Télécharger votre livre blanc "11 commandements de la conversion en ligne"

 

Digital Passengers