ACTUALITÉS ET CONSEILS DU MARKETING DIGITAL

Toutes les actualités et les conseils en analytics, en web, en mobile, sont ici.
Découvrez la veille du marketing digital et les actualités liées au digital analytics.

Depuis plusieurs années, je ne cesse de dire qu'on utilise mal les outils digitaux pour communiquer entre nous, les emails, notifications, sms, whatsapp, et autres alertes de calendrier, sans parler des appels téléphoniques et des courriers sont devenus trop nombreux et nous polluent au quotidien... Ils nous empêchent tout simplement de travailler sans être dérangés, mais nous sommes les seuls responsables de cela.

Comment ralentir cette pollution, revenir aux essentiels et se concentrer sur son travail plutôt que répondre aux trop nombreuses sollicitations de nos smartphones et ordinateurs ? 

 

Tout A commencé à cause de Slack !

Le jour où j'ai refusé de créer un compte Slack... je ne pourrai plus vous donner la date exacte, mais je m'en souviens comme si c'était hier... 

En effet un jour 1 prestataire m'a demandé mon Slack (comprendre mon identifiant sur Slack) pour échanger avec moi "plus facilement". Je lui ai répondu : "Tu as plus de 20 moyens d'entrer en contact avec moi au quotidien pourquoi tu voudrais que j'en rajoute un... ?".

Il n'a pas répondu, mais ce jour là je me suis amusé à compter les moyens par lesquels je pouvais recevoir des sollicitations professionnelles (de prestataires, clients, prospects, fournisseurs)... et la somme était de 21, ça vous semble fou, comptez vous même :

  1. Email nominatif pro
  2. Email de l'agence
  3. Téléphone portable
  4. Téléphone fixe
  5. SMS
  6. WhatsApp
  7. LinkedIn profile
  8. LinkedIn page entreprise
  9. Viadéo (il respirait encore)
  10. FaceTime
  11. Skype
  12. Shapr
  13. SnapChat
  14. Instagram pro
  15. Facebook pro
  16. Messenger pro
  17. Twitter pro
  18. Chat sur notre site
  19. Courrier postal pro
  20. Formulaire de contact sur le site de l'agence
  21. Ou même de vive voix en passant à l'agence

Notez que cette liste ne contient que les moyens d'entrer en contact avec moi d'un point de vue professionnel, si vous comptez également les prises de contacts personnelles, vous pouvez en ajouter une dizaine (Facebook perso, Twitter perso, mail perso, etc...)

Alors vous me direz, que rien ne m'empêche d'éteindre mon téléphone ou de me mettre en mode avion, de couper les notifications polluantes sur mon ordinateur... Et bien vous avez raison, mais c'est triste, car en arriver là signifie qu'on ne peut plus changer les mentalités des émetteurs, c'est donc aux "receveurs" de s'isoler pour éviter d'être pollués, et laisser les "émetteurs" envoyer des mails notifs et sms en masse.

Il serait plus raisonnable aux émetteurs de toujours se demander si le contenu du message est adapté au destinataire, si l'information que vous lui envoyez est utile et adapté à ses besoins. C'est ce que nous décrivions dans l'article sur le Slow Content dernièrement. 

 

Et l'écologie dans tout ça :

Si on parle d'écologie dans le titre de cet article c'est pour sensibiliser tous ceux qui mettent en copie tout le monde à chaque email, tout ceux qui envoient des pièces jointes lourdes de plusieurs Megas Octets, tout ceux qui envoient un SMS pour prévenir qu'ils ont 2 minutes de retard, tout ceux qui appellent quand ils sont devant le restaurant pour demander aux autres si ils sont déjà arrivés alors qu'ils attendent à l'intérieur. Et bien à tout cela je leur dis, faites vous du bien, faites du bien à la planète, et réfléchissez avant de consommer cet outil d'alerte car pour info (ou rappel) envoyer un mail pollue tout comme les SMS et les appels... et oui !

 

Voici ce que l'ADEME annonçait en 2014 (il y a déjà 4 ans) : 

1 Mo envoyé par email correspond à 15 grammes de CO2, donc si vous envoyez 30 mails par jour à différents destinataires pendant un an, cela correspond à presque 330 kg de CO2, soit plusieurs milliers de km d’essence utilisés en voiture.

Selon l'Ademe toujours, réduire ne serait-ce que de 10% l'envoi de courriels permettrait, dans une entreprise type de 100 salariés, un gain d'environ 1 tonne d'équivalent CO2 sur un an, soit autant que les émissions d'un vol aller-retour Paris/New-York.

Alors pensez à envoyer des emails aux bonnes personnes et évitez d'abuser de la fonction "répondre à tous". Bref si nous devions ramener cela à l'inbound marketing, pensez vos messages après avoir étudié vos personas pour éviter d'envoyer le même message à toute votre base de données.

ecolo-digital

 

Faire le tri des notifications utiles pour travailler serein

C'est en effet ce que j'ai fini par faire, le tri des notifications sur mon ordinateur et sur mon téléphone. Quand on y pense, dans cette liste, les seuls moyens essentiels à conserver si il y a une grosse urgence (genre un client très très pressé d'avoir une réponse) et bien c'est le téléphone... uniquement la sonnerie du téléphone, le reste peut attendre...

  • Stop aux SMS qui s'affichent sur l'écran dès qu'ils arrivent et qui nous poussent à arrêter ce qu'on fait pour vérifier le message
  • Stop aux Facebook Messenger connectés en continue sur l'ordinateur qui nous abreuvent de pastilles rouges pour nous rappeler notre dépendance
  • Stop aux emails qui s'affichent sur l'écran d'ordinateur via une petite fenêtre en bas de l'écran et qui nous incitera à lire le mail en entier
  • Stop aux notifications des sites d'actualités pour vous dire que votre équipe de foot joue ce soir à 21h00
  • Stop aux "ding" et aux "dong" pour nous signaler qu'un nouvel abonné nous suit, stop aux alertes qui n'en sont pas...
  • En fait, stop aux notifications tout court... débranchez moi et je me rebrancherai quand j'en aurai fait le choix...

 

Puis se connecter que 3 ou 4 fois par jour

Et voilà la simple astuce qui me permet aujourd'hui de travailler plus sereinement et de ne plus perdre de temps par des sollicitations : Se déconnecter toute la journée, et choisir 2, 3 ou 4 créneaux horaires pendant lesquels vous vérifiez tout d'un seul coup : vos comptes facebook, vos followers Twitter, vos emails, vos SMS, vos discussions WhatsApp, vos notifs LinkedIn, etc... 

En moyenne, ça prend entre 10 min et 20 min pour tout checker, pour ma part, je fais ça le matin, le midi, une autre fois en milieu d'après midi et une dernière fois le soir... bref 4 fois seulement dans la journée, le reste du temps je travaille sur les projets de l'agence, j'élabore des stratégies pour nos clients, je rédige et publie des contenus, j'optimise des campagnes en ligne, ... bref j'arrive à me concentrer plus d'une heure sans être interrompu, ça vous semble normal ? Calculez combien de notifications vous vérifiez par jour :)

Alors certains diront peut être qu'ils ne sont pas distrait par les notifications, les dings et les dongs, etc... tant mieux si vous y parvenez, moi j'ai choisi la désintox.

 

Voilà c'était un constat, mais aussi un conseil pour tout ceux qui se demandent qui ne parviennent pas à tout gérer, pour ceux qui comme moi se font vite perturber par une mouche qui vole, pour ceux qui ne supportent pas de laisser un mail ou un SMS sans y répondre immédiatement... En fait je vous rassure c'est tout à fait possible et vous verrez que personne ne vous appellera pour vous dire "t'as pas répondu à mon SMS urgent d'il y a 20 min" :) 

 

  Publié par Marc NOEL