J'ai testé ClubHouse : un nouveau réseau social pro ?

Qui a entendu parlé de Clubhouse ? Ce réseau social est basé uniquement sur les échanges vocaux. A la manière d'un podcast en live, une radio libre, une table ronde ... Tout cela réunit dans une application où les gens peuvent intervenir depuis chez eux, depuis le bureau, dans la rue, en tailleur ou en survêtement, coiffé ou pas ... la seule condition est d'avoir un micro ! Comme pour chaque nouveau réseau social, les marques se demandent s'il faut y aller pour améliorer sa présence en ligne, mais surtout si oui, comment ?

Un réseau social vocal pour l'instant "élitiste"

Clubhouse_clubLa particularité de ce réseau social réside dans le fait qu'il faut être invité par un des membres pour pouvoir s'y inscrire. Le réseau social met à disposition un nombre limité d'invitations par utilisateur pour pouvoir gérer la montée en puissance et la scalabilité de l'application. De plus, l'appli n'est disponible que sur les appareils Apple actuellement. Mais ne nous y méprenons pas, le fait d'ouvrir l'application à un nombre restreint de personnes la rend élitiste. Les personnes qui y ont accès se sentent privilégiées, ceux qui n'ont pas encore accès cherchent à tout prix à y accéder. Les premiers utilisateurs ont dès le début partagé leurs ressentis sur Twitter, LinkedIn ou sur leur blog (cela ne vous rappelle personne ? oui je me compte dedans !).

Un peu de vocabulaire et d'explications utiles pour comprendre l'application :

  • Une room est un salon de discussion (en direct) dans lequel vous pouvez écouter et participer.
  • Les clubs regroupent des personnes ayant le même intérêt "exemple :  Digital Marketing Society". 
  • Vous êtes simple auditeur si vous ne faites aucune action dans le salon de discussion. Votre micro est coupé par défaut, sauf si vous êtes accepté à parler. 
  • Lorsque vous demandez à intervenir et que le modérateur l'accepte, on dit que vous montez on stage c'est à dire "sur scène". Vous pouvez donc ouvrir votre micro pour parler. 
  • Le modérateur est l'un des organisateurs de la room ou une personne désignée pour que la discussion soit fluide et cordiale. Il peut :
    • accepter les personnes qui souhaitent intervenir,
    • proposer à des personnes qu'il a remarquées dans l'audience à participer,
    • couper tous les micros des participants, 
    • bannir des personnes dont le comportement est mal intentionné,
    • désactiver la possibilité de demander la parole s'il y a déjà beaucoup d'intervenants,
    • et il a le rôle de faire intervenir tout le monde dans un ordre défini pour maintenir une discussion riche et des interventions variées. 

Pour l'instant, l'application est uniquement en anglais, raison pour laquelle les anglicismes sont très (trop ?) utilisés sur Clubhouse. Peut-être que la mise en ligne d'une version française de l'application changera le vocabulaire dans quelques mois.

 

L'ADN de Clubhouse : l'échange et le partage 

Clubhouse_profilAlors concrètement, comment ça marche ? Une fois que vous avez obtenu une invitation, l'onboarding peut sembler confus. 

Lorsque l'application vous demande de commencer à suivre des personnes et de renseigner vos centres d'intérêts : ne faites pas comme moi, n'ignorez pas cette étape. Elle sera indispensable pour pouvoir avoir des suggestions de rooms  qui vous intéressent.

Plus vous suivrez des personnes et des clubs dont les centres d'intérêts sont proches des vôtres, plus les rooms qui seront suggérées seront pertinentes. Pour pouvoir être suivi par des personnes, il est important que vous mettiez à jour votre bio dans votre profil. C'est le seul moyen pour les autres utilisateurs de découvrir quelles sont vos expertises. 

Revenons au salon de discussion : le sujet est clairement défini par son titre et éventuellement une description. Le ou les modérateur(s) sont là pour recentrer la discussion si elle s'éloigne un peu trop du sujet initial. Si je devais résumer ce que j'ai expérimenté sur mes premiers jours, je dirais : bienveillance, écoute et échange de bonnes pratiques. Des concurrents peuvent tout à fait parler d'un même sujet et compléter la réponse de l'un et l'autre, des politiques débattre sur un sujet ... Une bienveillance rarement vu sur les autres réseaux sociaux.

 

FOMO : ce principe qui s'applique bien à clubhouse 

La Fear of Missing Out (FOMO), ou peur de rater quelque chose, est un syndrome caractéristique de la génération Z, exacerbé par les nouvelles technologies où tout est partagé en temps réel. 

Si depuis une dizaine d'années on peut accéder à tout, à n'importe quel moment et depuis n'importe où (Télévision, musique, podcasts, cinéma ...), l'application ClubHouse fait office d'exception : nombre d'utilisateurs limités, obligation de rentrer sur invitation, pas de replays disponibles... Si vous ratez le direct, vous ne pourrez pas savoir ce qui s'est dit. 

On retrouve donc cette envie d'être souvent connecté et d'activer les notifications pour ne rien rater ... Pour les utilisateurs actifs, le temps passé sur l'application est long. 

 

Utiliser l'application en temps que marque : j'y vais ou je m'abstiens ? 

Clubhouse_roomTout professionnel du marketing est tenté de tirer profit d'un nouveau réseau social pour être le premier à avoir trouvé un format innovant qui fasse rayonner sa marque.

Attention à ne pas dénaturer les échanges et d'aller à l'encontre de l'ADN de l'application. Il est très mal vu de venir vendre un produit sur Clubhouse ou de faire la promotion de ses services. 

Clubhouse peut tout à fait avoir sa place dans une stratégie de contenu. En proposant des discussions sur des problématiques de vos personas, vous avez des chances de vous faire remarquer. En revanche, il est encore un peu tôt pour proposer du contenu commercial pour parler de VOS solutions, VOS produits ... Les contenus au stade découverte et considération d'une stratégie inbound marketing ont par contre toute leur place sur ce réseau social. Par exemple, une conférence vocale Clubhouse pourrait se substituer à un webinar, avec encore plus d'interactions avec vos auditeurs !

Le personal branding peut également être amélioré grâce à cette appli : c'est vous en tant que personne, avec votre nom et votre prénom qui parlez. Pas votre marque. Cela rejoint l'un des points plus haut : votre bio doit être propre et explicite ! 

 

Quel futur pour l'application ?

L'application est 100% gratuite pour l'instant.  Pour fêter les 1 an de ClubHouse (lancé le 17 mars 2020 aux Etats-Unis), Paul Davison, CEO de l'appli, a pour la première fois parlé de monétisation et d'un programme de créateurs de contenus. 

Si l'utilisation ne devrait pas être payante on peut imaginer une monétisation avec :

  • des sponsorisations de rooms avec ciblage en fonction des centres d'intérêts, de la langue ...
  • des marques qui sponsorisent les discussions de "créateurs de contenus ClubHouse"
  • des options dans les rooms : possibilité de mettre un lien vers son site internet, augmenter la limite de participants ... 

En bref, nous ne sommes qu'aux prémices de ce réseau social en France, mais j'ai hâte de voir comment il va évoluer... La hype va-t-elle s'essouffler ou au contraire est-on aux débuts d'un nouveau réseau social incontournable ? A suivre ! 

ban-new-guide-inbound-vendre-btob

Télécharger votre livre blanc "Inbound marketing, vendre en BtoB grâce au digital"
 

Digital Passengers